Tout le monde utilise un logiciel Open Source

Ou presque.

En décembre 2019, le JDN publiait un article fort à propos sur cette peur irrationnelle que véhiculent encore les termes Open Source pour les entreprises.

Et pourtant, le marché de l’open source est un marché de croissance, notamment en France puisqu’il enregistre encore plus de 9% de hausse en 2019. Souvent sans le savoir ou peut-être sans en être vraiment conscientes, les entreprises utilisent des logiciels open source. L’open source est un élément incontournable et intrinsèque de nombreuses briques logicielles de l’IT ! L’étude sur l’Open Source conduite au 4ème trimestre 2019 à l’initiative du CNLL, de Syntec Numérique et de Pôle Systematic Paris-Region est éloquente : son utilisation va augmenter dans presque 80% des entreprises !

En fait, il y aurait très peu de risques à affirmer que tout le monde utilise aujourd’hui un logiciel Open Source.

L’open Source c’est avant tout une caractéristique contractuelle, commerciale, organisationnelle, et quelquefois idéologique, un terme qui signifie en particulier que le code source d’un logiciel est public et accessible. Le logiciel en question peut alors être modifié et diffusé par n’importe quel individu.

Pour preuve, voici une liste de 5 logiciels et outils Open Source utilisés dans des contextes personnels ou professionnels :

1) Firefox

C’est surprenant, mais finalement peu d’utilisateurs savent qu’un des outils les plus présents dans leur quotidien est en open source. Il s’agit du navigateur web Firefox développé et distribué par la Mozilla Foundation. Ce logiciel multiplateforme est compatible avec diverses versions de Windows, macOS, GNU/Linux, Android et, depuis fin 2015, iOS. Il a été porté sur d’autres systèmes d’exploitation, ce qui est rendu possible par la mise à disposition de son code source sous licence libre MPL.

Depuis 2016, le logiciel fait partie de la liste des logiciels libres préconisés par l’État français dans le cadre de la modernisation globale de ses systèmes d’informations (S.I.). En septembre 2019, l’agence allemande de sécurité informatique, BSI, a même recommandé Firefox comme étant le navigateur web le plus sécurisé.

2) VLC

Incontournable pour les consommateurs de vidéos numériques. VLC media player est un lecteur multimédia, français, libre issu du projet VideoLAN. D’après le site les numeriques.com, VLC serait même le logiciel français le plus utilisé au monde, affichant environ 2 milliards de téléchargements ! Pour contrer les stratégies des constructeurs (de PC, smartphones …) qui proposent par défaut un outil de lecture des vidéos, VLC met en avant sa capacité à s’exécuter sur toutes les plateformes, à adresser tous les formats et tous les codecs.

 

3) Wikipedia

Est-ce aujourd’hui la plus grande source de connaissances au monde ? Probablement. Wikipédia est avant tout un projet d’encyclopédie collective en ligne, universelle, multilingue et fonctionnant sur le principe du wiki. Il repose notamment sur le logiciel libre mediawiki, conçu pour répondre aux besoins de Wikipédia. Ce projet offre un contenu librement réutilisable, objectif et vérifiable, que chacun peut modifier et améliorer. Les rédacteurs des articles de Wikipédia sont bénévoles. Ils coordonnent leurs efforts au sein d’une communauté collaborative, sans dirigeant.

Le contenu de Wikipédia est sous licence Creative Commons BY-SA.

 

4) GIMP

GIMP (ou The Gimp) est l’acronyme de GNU Image Manipulation Program. Comme ses pairs plus célèbres Photoshop ou Paintshop Pro, Gimp est un outil d’édition et de retouche d’image, diffusé sous la licence GPLv3 comme un logiciel open source. Il est disponible sur la plupart des systèmes d’exploitation dont GNU/Linux, OS X, et Microsoft Windows. Il est très fréquent de le rencontrer dans les entreprises, GIMP en effet propose une large gamme de fonctionnalités avancées, comme la retouche et l’édition d’image, le dessin à main levée, les photomontages, la conversion entre différents formats d’image etc. Les images animées comme les fichiers GIF et MPEG peuvent être créées en utilisant un plugin d’animation.

5) Keepass

On trouve aujourd’hui Keepass presque partout dans l’entreprise. Keepass est un utilitaire au service de la gestion de ses mots de passe, qui permet d’améliorer la sécurité de l’ensemble de nos comptes, grâce à des mots de passe tous différents, de plus en plus nombreux et complexes. Le risque est un fait vécu par tous : on peut vite perdre le fil de ses mots de passe quand ils tendent à s’accumuler. Dans le monde des logiciels libres, KeePass Password Safe est une référence incontournable. En France, il est même homologué par l’ANSSI : Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information.

 

 

Sans chercher à être exhaustif, on peut noter également :

  • LibreOffice (Bien sûr ! puisque distribué par Arawa !), l’intégré bureautique, soutenu par The Document Foundation et rassemblant autour du projet une grande partie de l’ancienne « communauté d’OpenOffice.org ».
  • Thunderbird, l’application de messagerie, libre, distribué par la fondation Mozilla et issu du projet Mozilla.
  • 7-zip, un utilitaire de compression de données et d’archivage de fichiers fonctionnant sous Windows.
  • PDFCreator, le logiciel utilitaire allemand open source, sous licence GNU GPL, et permettant de convertir des fichiers imprimables en fichiers PDF pour les applications Windows en utilisant une imprimante virtuelle.
  • Kodi, une solution de type media center entièrement personnalisable, libre et open source. Films, séries, musiques et même les images peuvent être gérés par le logiciel. Ce centre de contrôle classe en quelques secondes n’importe quel contenu numérique, récupérant informations, sous-titres et jaquettes depuis le Net.
  • Blender, une solution libre et gratuite de modélisation, d’animation et de rendu 3D par ordinateur. Il est actuellement développé par la Fondation Blender.

 

Voilà ! un logiciel open source est avant tout un logiciel.

Qui plus est, il cumule plus d’avantages que ses pairs aux sources propriétaires. Par rapport à celui d’un « grand fournisseur », le logiciel open source offre l’opportunité aux entreprises de reprendre la main sur la maîtrise du système d’information concernant : la conformité, la sécurité, l’obsolescence, l’interopérabilité, la réversibilité, la rationalisation du SI et le choix du fournisseur de support.

De par leur nature fondamentale, l’utilisation de solutions open source facilite la collaboration et l’agilité dans toute l’entreprise.

En outre, dans le modèle économique de l’open source, l’utilisateur paie le service associé au juste besoin et non la rente du logiciel. C’est une des raisons pour lesquelles l’alternative open source est étudiée avec attention par un nombre de plus en plus important d’entreprises.

Enfin, les environnements de développement des logiciels open-source sont de véritables laboratoires d’expérimentation au service de l’innovation. Ils rassemblent des experts et pointures dans leurs domaines au service du plus grand nombre. En ce sens, l’open source représente un véritable accélérateur de programmes d’innovation car les logiciels libres offrent des leviers technologiques, particulièrement dans les domaines de la Business Intelligence, du DevOps, du cloud, des APIs ouvertes, de l’IoT, etc.

 

Avez-vous toujours peur ?

Parfait, contactez-nous !

Suivez nous :

 

 

 

 

Posted in Arawa, CollaboraOnline, LibreOffice, Nayego, Nextcloud, Non classé, ownCloud.