Comparatif fonctionnel des outils de visioconférences opensource

Première version : le 24 avril 2020, critères simples

Seconde version : le 14 décembre 2020, critère raffinés, trois scénarios d’usage

N’hésitez pas à nous donner vos suggestions et propositions d’amélioration va le formulaire de contact.

Comment peut-on vous aider à y voir plus clair dans l’offre opensource du marché de la visioconférence pour les entreprises et administrations ? Notre expérience partagée avec nos partenaires et clients, en tant qu’utilisateurs et intégrateurs au quotidien, vous permettra de mieux sélectionner votre solution à long terme. Nous couvrirons dans ce document une sélection ciblée de logiciels libres de visioconférence.

Quels systèmes de visioconférence préférer ?

Nous vous proposons ce comparatif simple et concis pour démarrer. Nous ferons évoluer ce document et compléterons avec le temps et vos commentaires. Nous vous renvoyons à la fin de ce document pour les évolutions possibles.

Visioconférence en SaaS et propriétaire

Zoom, à éviter ?

Zoom, la licorne étatsunienne, a indéniablement le vent en poupe grâce à sa fraîcheur. C’est un outil très efficace, c’est reconnu, et particulièrement moderne apportant de la nouveauté sur cette gamme de produits déjà bien établie depuis des années. L’usage de Zoom a en effet explosé en nombre d’utilisateurs au premier semestre 2020, preuve de son adaptation au marché.

Mais Zoom présente un très grand nombre de problèmes majeurs et profonds. La conséquence est qu’ils ont à faire face à un tsunami de mécontentements. En effet, plusieurs scandales se sont succédé : envoi de données vers Facebook via le SDK de ce dernier, chiffrement en point à point alors qu’ils vantent le chiffrement bout en bout (leurs serveurs voient passer les données en clair), fuite de données, failles « zero day », des inconnus non-invités surgissant et harcelant les participants, installeur macOS employant des techniques de malwares… Le résumé est disponible sur Wikipédia.

L’entreprise s’en est excusé et a gelé momentanément ses développements de fonctionnalités pour se concentrer sur la sécurité et le respect de la vie privée. Cependant, peut-on dire
que ces événements ont changé profondément la culture de l’entreprise en matière de sécurité des données ? La question est à poser.

Zoom est donc très probablement à éviter pour toute organisation, c’est d’ailleurs la politique adoptée par un grand nombre d’organisations privées et publiques.

Skype et Microsoft Teams, en situation embarrassante

Skype a connu son heure de gloire, mais n’est plus ce qu’il était. En effet, après son acquisition par Microsoft, les erreurs stratégiques se sont succédé : repositionnement, changements d’interface utilisateur, vampirisation de l’offre entreprise. En conséquence, des alternatives plus modernes et faciles d’utilisation ont rapidement gagné du terrain et vidé le nombre d’utilisateurs. Quoi qu’il en soit, Microsoft sort progressivement Skype et Skype for Business de son catalogue au profit de…

Microsoft Teams, le petit dernier à tout faire. MS Teams surfe en effet sur la vague des « Team Chats », lancée par HipChat en 2011 et popularisée massivement par Slack au cours de la décennie 2010. Microsoft conquiert les grandes entreprise rapidement, puisqu’il est livré avec Microsoft 365 (anciennement Office365).

Donc MS Teams nécessite de passer par le péage Office365. Il est d’ailleurs quasiment exclusivement utilisé pour cette raison, les achats d’autres solutions étant bloquées : « pourquoi utiliserait-on Slack puisqu’on a déjà payé pour Teams ? ». Mais ce n’est pas un produit demandé par les utilisateurs, il est imposé.

La cote de popularité de Teams parmi ses utilisateurs est très faible. Il est imposé, et chaotique sans réelle focalisation puisque c’est une porte d’entrée vers l’ensemble des outils de Microsoft. Pourtant Microsoft vante son hypercroissance en nombre d’utilisateurs… Mais ces derniers ne seraient pas impliqués au quotidien selon les critiques, ce qui corrobore l’appréciation de l’outil par les utilisateurs.

Si vous avez le choix, vous n’allez donc pas utiliser Skype ni Teams.

WhatsApp ou Telegram, hors sujet

WhatsApp ou Telegram (et Viber, Line, WeChat, Messenger, Signal) sont des messageries instantanées personnelles ultra-populaires. Elles sont massivement utilisées par la majeure partie de la population mondiale, dont la moitié est connectée à internet.

Oui, mais WhatsApp ou Telegram, ce n’est pas sain dans un cadre professionnel : ceci est un constat et un conseil. En effet, ce sont des messageries personnelles, conçues et optimisées pour cet usage, peu sécurisées pour un usage professionnel. Mobiles avant tout, les versions navigateur ou desktop ne sont que des sous-produits, mais pas vraiment soignées ni prioritaires. Or le travailleur à distance passe la majorité de son temps de travail numérique sur son laptop, le mobile étant l’appareil secondaire.

Même s’il est possible d’y créer des groupes orientés travail en équipe et co-production, il est vivement déconseillé d’officialiser cet usage dans votre organisation. En sus de l’expérience utilisateur inadaptée, ces plateformes mélangent le pro et le perso, les partenaires et les concurrents, dans la plus grande confusion et promiscuité. De plus, vos données partent à l’étranger, et échappent à votre contrôle.

Les messageries instantanée personnelles sont déconseillées pour la visioconférence professionnelle.

Cisco Webex et Citrix GoToMeeting, surchargés

Cisco Webex et Citrix GoToMeeting sont des vétérans vieillissants du marché. Cela fonctionne techniquement très honorablement, car éprouvés par le temps. Ils sont surabondamment chargés en termes de fonctionnalités, la barrière à l’entrée est donc particulièrement coûteuse, et induit des coûts et délais d’adoption. Ils ont logiquement pris un coup de vieux avec le rajeunissement et l’accélération du marché.

Hélas, ces deux anciens sont « foncobèses » : ils ont beaucoup trop de fonctionnalités superflues. C’est excessif pour l’arrivée massive de nouveaux utilisateurs, la prise en main est exagérément complexe.

Réussissez vos projets de transformation visio en privilégiant un outil à la complexité acceptable.

Les points communs : CLOUD Act ET propriétaire

Quels sont les deux points communs de tous les logiciels de visioconférence cités au-dessus ?

Tous sont :

  • soumis au “CLOUD Act” : les autorités étatsuniennes peuvent prélever vos données
  • propriétaires et spécifiques : pas de transparence, la réversibilité des données est complexe
  • des pièges à données : vos données sont envoyées à l’étranger

Il n’existe donc pas de possibilité de souveraineté des données, vous serez (ou êtes déjà) surveillés, et il n’y a pas de recours.

Visioconférence open source et hébergée chez vous

Face aux solutions SaaS et propriétaires, nous prônons le logiciel auto-hébergé (on-premise) et opensource, facteurs essentiels pour la souveraineté et la confiance numérique.

Auto-hébergé (self-hosted, on-premise)

Le simple hébergement dans vos datacenters est une absolue nécessité de souveraineté sur les données de votre organisation. En effet, les données étant chez vous, elles ne s’échappent pas du territoire pour atterrir entre les mains d’opérateurs ou intermédiaires pouvant les livrer à des tiers.

Transparence et ouverture de l’open source

L’open source offre la transparence et l’ouverture du code source et de la gouvernance. Sans cette transparence, peu de confiance possible. Encore moins de co-construction par la contribution entretenant le cercle vertueux.

Standards ouverts

Les standards et formats ouverts sont une nécessité, gage de pérennité et d’interopérabilité des diverses implémentations, apportant un vrai choix équitable. Hélas, dans ce domaine, les logiciels majeurs ne font pas de bons scores.

Les outils sélectionnés : Jitsi Meet, Nextcloud Talk, BigBlueButton

Parmi l’offre en visioconférence libre et auto-hébergée, trois solutions ont attiré notre attention.

Jitsi Meet : simple et complet

Jitsi Meet figure dans ce comparatif car il possède une bonne cote de popularité, qui plus est en croissance. Il fonctionne plutôt bien, en mode web et Android/iOS. Il reste simple tout en étant complet. Il est utilisable sans création de compte et sans installation sur le desktop/laptop.

Il se révèle très facile d’adoption : d’expérience il nous a permis de remplacer des applications lourdes propriétaires d’une part, et d’autre part de passer de l’expérience téléphone pauvre à la visioconférence riche, interactive et visuelle. Dans Jitsi Meet, tous les participants sont à égalité en droits et privilèges , ce qui simplifie et accélère la prise en main.

 

Nextcloud Talk : l’extension Nextcloud qui monte

 

Nextcloud Talk est listé ici car dans la galaxie Nextcloud, c’est le petit dernier qui monte très vite. Talk a démarré avec des fonctionnalités simples, mais son développement progresse très vite. Épuré et facile, il est adopté rapidement.

Il est intégré à Nextcloud et se repose sur Spreed, produit bien éprouvé. Il peut fonctionner soit en pair à pair, ce qui permet de monter à 4 participants, soit avec un serveur (HPB, High Performance Backend), qui permet de passer bien au-delà de cette limite.

C’est au travers de son intégration à Nextcloud Hub que Talk révèle toutes ses fonctionnalités. Il possède par exemple un chat persistant, utilisable pendant vos réunions en visioconférences, mais aussi en dehors, en tant que messagerie instantanée personnelle à part entière.

 

BigBlueButton : orienté enseignement, mais pas seulement

 

BigBlueButton est le troisième logiciel de ce comparatif car c’est une valeur sûre et qu’il nous a été conseillé par un bon nombre de nos partenaires. Il est orienté Learning Management Systems (LMS) bien qu’utilisable dans de nombreux autres contextes : il est bien plus générique que sa proposition de valeur ne le laisse entendre.

Il offre notamment un tableau blanc, des sondages/QCM et des notes partagées. Ce qui le différencie également des deux précédents, c’est l’ensemble de ses fonctions de contrôle données aux utilisateurs privilégiés, alors que dans les deux autres, les participants sont à égalité et il n’y a pas d’administrateur.

 

Points communs

Ce sont tous des logiciels libres, et ils sont orientés web. Autre facteur qui facilite la collaboration avec les partenaires externes, la création de compte n’est pas imposée, vous pouvez les inviter facilement et rapidement.

Critères fonctionnels

Voici les critères que nous avons retenus pour la second version de ce comparatif.

Chaque critère est détaillé dans cette section.

Les notes/évaluations (0, 1 ou 2) de chacun des logiciels évalués sont dans le tableau en-dessous.

Audiovisuel

  • Activer / couper le micro des participants
  • Joindre la session par téléphone
  • Gérer son débit ou sa résolution vidéo
  • Appeler ou notifier directement un contact

Enregistrement

  • Enregistrer la session
  • Relire la session
  • Télécharger la session
  • Enregistrer la liste des participants

Partage

  • Partager un écran, une fenêtre, un onglet
  • Partager un document en lecture seule
  • Partager un document en édition simultanée
  • Partager une vidéo
  • Dessiner sur un tableau blanc, solo / multi, dessin / texte

Chat / Messagerie instantanée

  • Discuter / clavarder en chat de groupe, avec tous les participants du salon
  • Discuter / clavarder en chat privé, entre deux participants
  • Mentionner (@nom) un participant dans le chat de groupe
  • Répondre à un message (« Reply »)
  • Persister / sauver / archiver les messages et discussions

Statistiques et Chronomètre

  • Afficher les statistiques de consommation réseau de la session en cours
  • Afficher les statistiques d’usage de l’infrastructure
  • Afficher le chronomètre de la session
  • Afficher le chronomètre des temps de parole des participants
  • Afficher les statistiques d’usage de l’infrastructure

Comptes et invitations

  • Participer avec création de compte
  • Participer par invitation
  • Participer avec identification / authentification
  • Protéger par code PIN ou mot de passe
  • Définir des rôles pour chaque utilisateur
  • Créer des salons privés (« Break-out rooms »)

Affichage

  • Afficher la vue fixe d’un participant
  • Afficher la vue dynamique du participant parlant
  • Afficher la vue en grille ou galerie
  • Afficher la vue en plein écran

Clients / Applications

  • Choisir entre les clients lourd ou léger desktop
  • Choisir entre les clients lourd ou léger smartphone/tablette
  • Utiliser de manière ergonomique le client léger smartphone/tablette
  • Utiliser de manière ergonomique le client lourd smartphone/tablette

Collaboration

  • Afficher un statut (ex : « lever la main »)
  • Éditer un document texte simultanément
  • Lancer des sondages (QCM)

Générique

  • Patrimoine (âge du projet, historique, équipe de développement, popularité)
  • Activités (communauté, bugs, contributeurs, versions)
  • Gouvernance (détenteurs des droits, feuilles de route, modes de distribution, pilotage du projet)
  • Services (documentation, méthode qualité, modification du code)

Comparatif numérique et visuel

En premier lieu, voici ci-dessous une représentation tabulaire et numérique des évaluations.

En second, une représentation graphique sous forme de graphe radar/araignée.

Tableau des évaluations

Nous avons dans un premier temps attribué des notes à chacun des critères en fonction de leur existence ou non et de leur maturité. Nous avons ensuite calculé la moyenne obtenue pour chaque catégorie de critères (Audiovisuel, Enregistrements, etc).

Voici le tableau, sans pondérations, synthétisant les notes objectives obtenues pour chaque catégorie en fonction de chaque logiciel.

Notes Génériques

 Catégories de critères

Jitsi Meet

Nextcloud Talk

BBB

Audiovisuel

1

1.3

1.3

Enregistrement

1

0.5

1.8

Partage

0.8

1

1.2

Chat / Messagerie instantanée

0.8

2

1

Statistiques et Chronomètre

2

0

0.7

Comptes et Invitations

0.8

0.5

1.7

Affichage

2

2

1

Clients / Applications

2

1.3

1

Collaboration

0.7

0.7

1.7

Générique

2

1.8

2

Total (sur 20 points)

13.1

10.92

13.2

Voici une représentation visuelle :

Comparatif général des visioconférences opensource

Comparatif général des visioconférences opensource

Pondérations par scénario d’usage

Dans un second temps, nous avons préparé trois scénarios :

  • webinaire : visioconférence one-to-many, avec un présentateur et plus de 20 participants, et pour un usage de formation ;
  • réunion avancée : visioconférence pour des réunions de travail collaboratives en petit comité, moins de 8 personnes (forte utilisation de l’édition collaborative, des fonctionnalités de partage et du chat) ;
  • réunion simple : visioconférence pour des réunions de travail classiques, nécessitant principalement l’audio, la vidéo et se voulant très simple d’utilisation.

Nous avons ensuite attribué des coefficients pour pondérer les résultats obtenus pour chacun des critères en fonction d’un scénario donné, afin de mettre en avant le logiciel adéquat en fonction de votre utilisation.

Pour rappel, les notes vont de 0 (absence de la fonctionnalité) à 2 (fonctionnalité mature et complète). Quant aux coefficients utilisés pour la pondération de chacun des scénarios, ils vont de 0 (pas d’utilité pour le scénario donné) à 3 (très important pour le scénario donné).

Pour adapter cette évaluation à votre contexte, à la demande, cet arbre de critères sera augmenté en nombre de feuilles et nœuds (donc plusieurs niveaux et des pondérations seront ajoutées). De même pour les scénarios présentés dans la suite de cet article.

Webinaire

Voici le tableau du scénario « webinaire » avec un aperçu des coefficients de pondération appliqués, et les résultats obtenus en multipliant la note générique par son coefficient correspondant (les notes obtenues vont alors de 0 à 6) :

Scénario Webinaire

  Catégories de critères

Jitsi Meet

Nextcloud Talk

BBB

Coefficients

Audiovisuel

2

2.5

2.5

2

Enregistrement

2.8

1.4

4.8

2.75

Partage

2.1

2.6

3.1

2.6

Chat / Messagerie instantanée

1.8

4.4

2.2

2.2

Statistiques et Chronomètre

3

0

1

1.5

Comptes et Invitations

2.1

1.3

4.2

2.5

Affichage

4

4

2

2.0

Clients / Applications

3

1.9

1.5

1.5

Collaboration

1.3

1.3

3.3

2

Générique

6

5.3

6

3

Total (sur 60 points)

28

24.6

30.6

Voici une représentation visuelle :
Comparatif d'un scénario webinaire des visioconférences opensource

Comparatif d’un scénario webinaire des visioconférences opensource

Réunion avancée

Voici le tableau du scénario « réunion avancée », fonctionnant de la même manière que le précédant :

Scénario Réunion avancée

  Catégories de critères

Jitsi Meet

Nextcloud Talk

BBB

Coefficients

Audiovisuel

2.5

3.1

3.1

2.5

Enregistrement

1.5

0.8

2.6

1.5

Partage

2.4

3

3.6

3

Chat / Messagerie instantanée

2.4

6

3

3

Statistiques et Chronomètre

5

0

1.7

2.5

Comptes et Invitations

1.7

1

3.3

2

Affichage

5.5

5.5

2.8

2.8

Clients / Applications

3

1.9

1.5

1.5

Collaboration

2

2

5

3

Générique

6

5.3

6

3

Total (sur 60 points)

26

23.3

26.6

Voici une représentation visuelle :
Comparatif d'un scénario réunion avancée des visioconférences opensource

Comparatif d’un scénario réunion avancée des visioconférences opensource

Réunion simple

Voici le tableau du scénario « réunion simple », fonctionnant sur les mêmes bases que les deux précédents :

Scénario Réunion simple

  Catégories de critères

Jitsi Meet

Nextcloud Talk

BBB

Coefficients

Audiovisuel

2.5

3.1

3.1

2.5

Enregistrement

0.3

0.1

0.4

0.25

Partage

0.8

1

1.2

1

Chat / Messagerie instantanée

1.8

4.4

2.2

2.2

Statistiques et Chronomètre

0.5

0

0.2

0.25

Comptes et Invitations

1.7

1

3.3

2

Affichage

5

5

2.5

2.5

Clients / Applications

6

3.8

3

3

Collaboration

1.3

1.3

3.3

2

Générique

6

5.3

6

3

Total (sur 60 points)

25.8

25.3

25.0

Voici une représentation visuelle :

Comparatif d'un scénario réunion simple des visioconférences opensource

Comparatif d’un scénario réunion simple des visioconférences opensource

Synthèse

Pour cette première version de document, nous avons retenu peu de critères, et donc nous ne prétendons pas comparer ces trois logiciels de manière exhaustive. Nous sommes ouverts à l’évolution de ce document, nous prenons toute remarque ou commentaire, afin d’avancer sur des itérations ouvertes.

Pour cette seconde version, nous avons raffiné l’arbre de critères, ainsi qu’ajouté trois scénarios d’usage avec pondérations.

Dans les versions suivantes, le but sera de lister un plus grand nombre de logiciels opensource, et également un plus grand nombre de critères techniques et fonctionnels. Optionnellement, il est possible d’ajouter des critères tenant compte des différentes technologies utilisées. Nous pourrons également ajouter des pondérations reflétant différents usages.

Notre analyse très succincte et évolutive :

  • BigBlueButton est mature et dispose d’un grand nombre de fonctionnalités très utiles, notamment dans le cas webinaires et réunions avancées
  • Jitsi Meet nous semble particulièrement simple et efficace, et facile à prendre en main pour un très grand nombre, il est d’ailleurs très populaire et largement déployé dans des instances publiques pour des réunions simples
  • Nextcloud Talk est bien intégré à Nextcloud (liens avec les fichiers et dossiers, discussions/chat archivés autour d’un document, calendrier) et est actuellement développé intensivement, il est particulièrement intéressant dans le cadre de réunions collaboratives avancées

Un choix de visioconférence pour votre organisation se contextualise. Cela se fait en ajoutant et équilibrant vos propres critères dans un arbre, et surtout en pondérant les évaluations aux niveaux qui vous intéressent le plus. Contactez-nous en cas de besoin d’étude approfondie.

Nous vous encourageons :

Contactez-nous pour tous vos besoins en études et déploiements :

Suivez nos publications régulières sur les réseaux sociaux :

 

Droits d’auteur : Nicolas Vérité, Dorianne Damour, Arawa

Licence : CC by-sa Creative Commons Attribution-ShareAlike (copyleft)

Posted in Jitsi Meet, Nextcloud, Nextcloud Talk, Visioconférence.